Pendant quatre jours, l'Institut du monde arabe propose la 5e édition de ses Rendez-vous de l'histoire avec un programme riche de près de 50 manifestations. Cultiver un véritable dialogue entre le monde arabe, la France et l'Europe : c'est l'ambition affichée depuis plus de trente ans par l'Institut du monde arabe (IMA) de Paris. Une ambition que reflète la 5e édition des Rendez-vous de l'histoire qui se tient jusqu'à dimanche 15 avril, en partenariat avec La Croix. Historiens, géographes, sociologues ou encore artistes : près de 150 intervenants participeront aux quelque 50 rencontres organisées cette année autour d'une thématique centrale, « Le corps ».

 

Un thème pluriel
Et il y en a, des choses à raconter sur le corps. « C'est un thème véritablement transversal, à la fois très politique, mais aussi sociétal et culturel », explique Marie Descourtieux, directrice des actions culturelles de l'IMA. « Nous avons toujours pensé ces rendez-vous comme une université populaire, accessible aux spécialistes comme aux non-spécialistes. » Et le rapport que nous entretenons à notre propre corps, comme à celui des autres, peut susciter des « entrées » très variées : de sa représentation à son rôle dans la séduction, de sa fonction politique à son implication dans la spiritualité.
Autant de problématiques qui furent abordées dès la soirée inaugurale, jeudi 11 avril, où se tenait, pour donner le ton, une table ronde intitulée L'art et la manière de croquer le corps, en présence de dessinateurs et caricaturistes, ainsi qu'un défilé de mode. Vendredi 12, à partir de 18 heures, Corps et révolutions reviendra sur les soulèvements arabes de 2011, et plus particulièrement la place des corps des manifestants dans ces printemps révolutionnaires. Car s'il peut être outil de contestation pour ceux qui protestent, le corps se transforme en « avertissement » lorsqu'il est torturé par ceux qui répriment.

Et puis samedi, à 15 h 30, il sera prétexte à revisiter l'histoire du football français à la lumière des différentes vagues d'immigration, et l'occasion de faire écho à Foot et monde arabe, l'exposition qui se tient actuellement à l'IMA et qui sera en accès libre pendant l'intégralité du week-end. « On aime l'idée que les publics se mélangent, explique Marie Descourtieux, que les férus d'histoire s'intéressent au foot et inversement. »
Après « la ville » en 2015, « les frontières » en 2016 ou encore « religions et pouvoirs » en 2017, cette nouvelle édition auscultera le corps dans tous ses états, avec un objectif plus ambitieux que celui de la simple vulgarisation. « Beaucoup de gens souffrent d'ignorance, constate Marie Descourtieux. Et quand on ne sait plus, on devient violent. »
Créés en 2015 sur le modèle des Rendez-vous de l'histoire de Blois, dans le Loir-et-Cher, ceux de l'IMA ont vocation à faire connaître l'histoire des mondes arabes. « Parce qu'à l'Institut du monde arabe, nous pensons que faire connaître, c'est faire aimer. »

Les rendez-vous de l'histoire de l'Institut du monde arabe, du 11 au 14 avril, 1, rue des fossés Saint-Bernard, Paris

Source : la-croix.com/ Par : Boris Granger, le 12/04/2019