Art-et-Patrimoine-11Image : la Bahia de Marrakech

Le livre «Villes-paysages du Maroc: Rabat, Marrakech, Meknès, Fès, Casablanca», de Mounia Bennani aux éditions La Découverte, est un ouvrage où se côtoient d’innombrables plans historiques, dessins et photographies. Cette iconographie exceptionnelle accompagnée d’un texte érudit, lève le voile sur ce patrimoine végétal qui marquera définitivement l’urbanisme et le paysage du royaume chérifien.

A la fin du XIXe siècle, l’Américain Frederick Law Olmsted, les Britanniques Ebenezer Howard et Raymond Unwin ou le Français Tony Garnier sont des pionniers.

Architectes et paysagistes, ils sont les premiers à avoir pensé l’aménagement moderne des grandes villes en y incluant la nature. Et comment imbriquer parcs, ceintures de verdure, jardins et espaces vides au cœur et autour des villes. 

le patrimoine culturel

Ce que l’on entend par « patrimoine culturel » a changé de manière considérable au cours des dernières décennies, en partie du fait des instruments élaborés par l’UNESCO. Le patrimoine culturel ne s’arrête pas aux monuments et aux collections d’objets. Il comprend également les traditions ou les expressions vivantes héritées de nos ancêtres et transmises à nos descendants, comme les traditions orales, les arts du spectacle, les pratiques sociales, rituels et événements festifs, les connaissances et pratiques concernant la nature et l’univers ou les connaissances et le savoir-faire nécessaires à l’artisanat traditionnel.

Bien que fragile, le patrimoine culturel immatériel est un facteur important du maintien de la diversité culturelle face à la mondialisation croissante. Avoir une idée du patrimoine culturel immatériel de différentes communautés est utile au dialogue interculturel et encourage le respect d'autres modes de vie.

Art-et-Patrimoine-2Le Comité du patrimoine mondial, réuni à Bonn (Allemagne) du 28 juin au 8 juillet sous la présidence de Maria Böhmer, ministre adjointe aux affaires étrangères et députée au Bundestag, a clos aujourd’hui ses travaux. Le Comité a inscrit 24 nouveaux sites sur la Liste du patrimoine mondial et approuvé l’extension de trois biens.

Trois sites ont été ajoutés à la Liste du patrimoine mondial en péril et un site en a été retiré. La 40e session du Comité du patrimoine mondial aura lieu à Istanbul (Turquie) du 10 au 20 juillet 2016. Au cours de cette session, la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a lancé la Coalition mondiale « Unis pour le patrimoine » qui vise à renforcer la mobilisation en réponse aux dommages infligés au patrimoine culturel, notamment au Moyen-Orient. Le Comité du patrimoine mondial a par ailleurs adopté la Déclaration de Bonn qui recommande que la dimension culturelle soit intégrée aux efforts de maintien de la paix des Nations Unies lorsque cela est pertinent et que l’UNESCO coordonne la réponse internationale relative à la protection du patrimoine en situation de conflit ou de catastrophe naturelle.