« L’Union européenne et la question du Sahara : entre la reconnaissance de la souveraineté du Maroc et les errements de la justice européenne »

In. European Papers - A Journal on Law and Integration, Vol. 2, 2017, No 3

p.923 à 951 / full issue in pdf (ISSN 2499- 8249)

Cover and Table of Contents

leaf through the issue

Les djihadistes africains de l’EI, défaits en Irak et en Syrie, représentent de « sérieuses menaces pour la sécurité et la stabilité », selon le commissaire de l’UA Smail Chergui.Les djihadistes africains de l'EI, défaits en Irak et en Syrie, représentent de « sérieuses menaces pour la sécurité et la stabilité », selon le commissaire de l'UA Smail Chergui.

Le Sommet mondial sur le climat

Le Sommet mondial sur le climat, qui se tient ce mardi à Paris, se veut un tournant dans la lutte contre les effets du changement climatique en promouvant des actions concrètes. Le Sommet mondial sur le climat, qui se tient ce mardi à Paris, se veut un tournant dans la lutte contre les effets du changement climatique en promouvant des actions concrètes à la mesure des périls qui guettent la planète du fait des carences relevées dans ce domaine en matière de financements.

Etats-Unis

En 2018, les Etats-Unis réduiront l'accueil du nombre de réfugiés à 45.000, un plus bas historique illustrant la priorité donnée par Washington à la sécurité nationale. Donald Trump avait fait de la baisse du nombre de réfugiés l'une de ses promesses phares de campagne, tout en brandissant sa volonté de donner la priorité à la sécurité nationale. Les Etats-Unis accueilleront ainsi un maximum de 45.000 réfugiés du monde entier en 2018, un plus bas historique illustrant la priorité donnée par Washington à la sécurité nationale. Avec ce chiffre, Donald Trump fixe le plus bas plafond jamais établi aux Etats-Unis pour les réfugiés. 

Gouvernement Philippe II

Macron a- t-il réussi son équation ?

Le défi du Président et de son Premier ministre : composer un gouvernement resserré, paritaire, représentant différentes sensibilités politiques, et comprenant des membres de la société civile.

La CIA-Obama-Poutine

La CIA avait prévenu Obama à l'été 2016 que Poutine voulait aider Trump

Selon le Washington Post, la célèbre agence américaine a averti le président des Etats-Unis de l'époque, Barack Obama, que le Kremlin avait ordonné des piratages du Parti démocrate dès août 2016. Le chef d'Etat avait alors commencé à réfléchir à des mesures de rétorsion. La CIA avait averti le président Barack Obama dès août 2016 que les piratages du parti démocrate avaient été ordonnés par Vladimir Poutine dans le but de nuire à Hillary Clinton et d'aider Donald Trump, selon le Washington Post vendredi.