ARTICLE PREMIER – DENOMINATION ET SIGLE
Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour dénomination

CONSEIL DES EXPERTS MAROCAINS DU MONDE
L'Association a pour sigle : CE-MDM

ARTICLE 2 – OBJET
L'Association CE-MDM a pour objet de Promouvoir et de Fédérer des Experts et des Compétences des Marocains du Monde (MDM)

ARTICLE 3 – MODALITES D'ACTION
 Former un Réseau d'Experts et de Chefs d'Entreprises MDM et le mettre en mouvement au service des porteurs de projets ;
 Rassembler les ressources nécessaires à la réalisation des actions projetées par les Experts et Chefs d'Entreprises MDM ;
 Mettre en œuvre lesdites ressources exclusivement au service des actions scientifiques, culturelles, technologiques, industrielles, commerciales, juridiques et financières, à l'exclusion de toute action politique ou religieuse ;
 Former un lieu de réflexion, d'échange et de proposition visant le développement économique et social principalement du Maroc ;
 Dispenser des Conseils juridiques et accompagner les porteurs de projets MDM sur les plans scientifique, technologique, industriel, comptable, financier et commercial aux fins de structurer les projets dans le but de les rendre réalisables et finançables ;
 Développer les relations et les partenariats avec les instances publiques et gouvernementales françaises et plus généralement internationales aux fins de promouvoir le rôle de l'Association et d'obtenir les soutiens idoines utiles et nécessaires à son activité et à son développement ;
 Organiser des évènements, soirées, conférences, ventes aux enchères, évènements sportifs, Crowdfunding ... ;
 Et plus généralement, entreprendre toute action susceptible de faciliter la réalisation de l'objet et le projet de l'Association

ARTICLE 4 - SIÈGE SOCIAL
Le siège social est fixé à PARIS sis : 67 Rue Saint Jacques 75005 Paris

Contact : Le président : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / Tél : 0616271414

a-la-une-175Le discours royal du 14 octobre est limpide. Il s’attaque fermement à l’une des tares majeures du système institutionnel national : l’administration. La nécessité de l’amélioration de sa relation avec les citoyens, et son corolaire l’extirpation en son sein du clientélisme, de la corruption et du passe-droit, est évoquée sans détour. L’idée de la « ‘amâna », la noblesse dans l’action et l’éthique politique, qui placent l’intérêt général au-dessus de tout, s’y trouvent glorifiées. Le discours du Souverain fait obligation à l’administration « d’être au service du citoyen » marocain, quels que soient sa qualité, sa chapelle religieuse et partisane ou ses lieux de résidence.

Il s’agit en l’occurrence de rompre avec la conception d’une administration opaque, aux méthodes d’accueil et de décision surannées, constituant un frein au développent économique et un obstacle à des relations humaines et citoyennes apaisées. Il est donc impératif que les termes de ce discours soient traduits, sans tergiversations, en actes concrets, afin de concilier le Dire Souverain avec le Faire administratif.

espace-associatif-4Le coup d'envoi du cycle des conférences "leaders d'affaires" organisé par le ministère chargé des Marocains résidant à l'étranger et des Affaires de la migration et l'Association "Injaz Al-Maghrib" a été donné, récemment à Oujda.

 Ce cycle, qui s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre d'une convention de partenariat signée, le 16 novembre à Rabat, entre le ministère et ladite association, prévoit l'organisation de conférences "leaders d'affaires" dans 10 villes marocaines, animées par des entrepreneurs marocains résidant à l'étranger ayant réussi leur parcours et souhaitant partager leurs expériences avec les étudiants marocains. 

S'exprimant à l'ouverture de cette rencontre, Mounia Haoudi Merzak, directrice de la communication au ministère chargé des Marocains résidant à l'étranger et des Affaires de la migration, a indiqué que cette initiative vise essentiellement à partager les expériences des chefs d'entreprise avec les jeunes, à renforcer l'échange et la coopération entre les entrepreneurs et les jeunes et à établir des ponts entre l'entreprise et l'école.De son côté, le PDG de l'Association Injaz Al-Maghrib, Mhammed Abbad Andaloussi, a mis l'accent, dans une déclaration à la MAP, sur l'importance que revêt ce genre de rencontres, vu qu'il permet aux jeunes de prendre connaissance et de s'inspirer d'expériences entrepreneuriales réussies, relevant que ce cycle de conférences figure parmi les initiatives lancées par l'association en vue d'ancrer l'esprit entrepreneurial chez les jeunes et de les encourager à intégrer le monde des affaires.