Eux

Elle, c’est l’élection législative marocaine du 7 octobre. Eux, c’est un tout collectif, massif, conséquent, constitué de cinq millions d’individus, appelés communément MRE, et qui pèse quelques milliards de dirhams l’an. La relation entre elle et Eux est un paradoxe, une équation rendue insoluble en dépit du bon sens.

Premier terme de l’équation : inclusion

France-Université

Le ministère de l’Éducation nationale annonce une série de «déclarations sur le perron», ce mardi à 17h30, concernant le dossier du master et de la sélection à l’université. Un cadre et une procédure très officiels pour un débat qui touche à sa fin après plusieurs années de polémiques. Les principaux acteurs des négociations - universités, organisations syndicales et étudiantes — seront réunis cette après-midi au ministère pour, sauf imprévu de dernière minute, «signer un accord», dont le journal Les Échos dévoilent les principales mesures.

Le complot contre le Sahara marocain

Le complot contre le Sahara marocain contribue à désagréger toute la région et à en faire une zone de non-droit, a affirmé jeudi à Genève le directeur général de l’Observatoire d’études géopolitiques de Paris (OEG), Charles Saint-Prot. Présentant au Club suisse de la presse l’ouvrage "Sahara marocain : le dossier d'un conflit artificiel" qu’il a codirigé avec d'autres professeurs et experts, le géopolitologue français a souligné que le polisario est l’un des éléments de ce complot visant la déstabilisation régionale, aux mains de la politique algérienne.

France

Pour diminuer le nombre de décrocheurs, la ministre de l'Education a proposé ce mercredi d'allonger la scolarité obligatoire de 3 à 18 ans, contre 6 à 16 actuellement. "Il ne s'agit pas d'une annonce de réforme pour la fin du quinquennat", a précisé Najat Vallaud-Belkacem. Najat Vallaud-Belkacemavait lancé samedi l'idée d'une scolarité obligatoire de 3 à 18 ans, contre 6 à 16 ans actuellement. Elle a estimé ce mercredi que cette extension serait "un souffle" pour lutter contre ledécrochage

produite

Certains champs du savoir sont délaissés ou, pire, font l'objet de manipulations délibérées. Étudier les mécanismes à l'œuvre et les connaître constituent un enjeu citoyen et de société. L'ignorance est un thème dont l'importance est désormais reconnue dans le milieu académique, comme en témoigne un épais manuel publié en 2015 (voir la bibliographie).