MRE

L’exercice des droits civiques est un principe intangible en démocratie. C’est un élément constitutif de la liberté et de la dignité humaine. Il ne peut-être restreint ou exclusif, réservé à une catégorie de personnes à l’exclusion des autres, sous peine de porter préjudice à l’idée même de démocratie. Priver, sans raison valable, une seule personne, fusse un « salafiste » controversé, de cet exercice est une infamie.

France-Education

La ministre de l’éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, souhaite «finaliser une proposition» en octobre sur la réforme du master, l’un des trois cycles universitaires, a-t-elle déclaré dans un entretien aux Echos du lundi 12 septembre. «Les principales organisations ont été reçues. L’idée est de finaliser une proposition courant octobre (…), qu’elle puisse être soumise à la communauté universitaire, et ensuite, si l’on trouve l’accord que je souhaite, qu’on puisse enclencher en novembre le processus juridique – avec une loi et un décret – pour que la réforme se mette en œuvre à la rentrée 2017.»

Christiane Taubira

L'ancienne ministre de la Justice était l'invitée lundi de la première édition du Quotidien de Yann Barthès, après un long silence médiatique.

Interrogée ce lundi sur les arrêtés anti-burkini qui ont été pris dans plusieurs communes du littoral cet été, l'ancienne ministre de la Justice Christiane Taubira a estimé qu'il revenait à la loi de dire ce que la République tolère ou pas.

Maroc-UE

La coopération entre le Maroc et l’Union européenne dans le domaine sécuritaire et de la lutte antiterroriste a été au centre des entretiens qu’a eus mercredi soir à Bruxelles, le ministre de l’Intérieur Mohamed Hassad et le commissaire européen aux affaires intérieures et à la migration, Dimitris Avramopoulos.Dans une déclaration à la MAP à l’issue de cette entrevue, M. Hassad a affirmé que le commissaire européen a fait part de la volonté de l’Union européenne de renforcer sa coopération avec le Maroc en matière sécuritaire.

Bruxelles-débat

La Culture en tant que levier d’intégration dans les sociétés d’accueil et l’importance des échanges culturels dans la promotion du vivre ensemble ont été au centre d’un débat organisé mardi soir à Bruxelles, en présence du ministre chargé des Marocains résidant à l’étranger et des Affaires de la Migration, Anis Birou et du ministre du gouvernement flamand de la culture Sven Gatz.