Un CCM à Paris

L’idée d’un Centre Culturel marocain à Paris est une douce arlésienne qui a longtemps hanté la chancellerie de la rue le Tasse et titillé les Ministres qui se sont reliés à la Culture ou aux affaires des Marocains de l’Etranger. Son évocation était même devenue un motif de gêne pour notre diplomatie. Cette idée tant rêvée, espérée et attendue, SM. Le Roi Mohammed VI l’a rendue effective et réelle, ce 17 février. On ne peut que lui être reconnaissant avec révérence.

Lutte antiterrorisme

Le modèle marocain en matière de lutte contre le terrorisme est fondé sur une stratégie à trois axes, a souligné le président du Centre maghrébin pour les études sur la sécurité et l'analyse des politiques, Abderrahim Manar Slimi.Dans une interview accordée à l’hebdomadaire égyptien Al Ahram Al Arabi, publiée jeudi dans un spécial sur l’organisation "Daech" au Maghreb et en Afrique, M. Slimi a expliqué que la première stratégie de ce modèle est basée sur la lutte contre l’extrémisme religieux à travers la réforme du champ religieux lancée en 2014 et qui ne cesse de se renouveler, avec pour objectifs la qualification des imams, et l’équipement et l’encadrement des mosquées tout en leur conférant des missions d’éducation.

Droits de l’Homme

Le Conseil national des droits l’Homme (CNDH) et l’Unesco ont élaboré conjointement un manuel d’éducation à la citoyenneté et aux droits de l’Homme.Ce manuel qui sera présenté jeudi à Rabat est destiné à faire progresser l’appropriation de la culture des droits de l’Homme, notamment parmi les jeunes.Le CNDH et l’Unesco estiment que seule une éducation ciblée à tous les niveaux, dans les cadres formel et non-formel, peut accompagner et consolider les réformes et contribuer à la formation de citoyens responsables.

Maroc

Du 12 au 18 décembre 2015 se tient la semaine de la migration. Au Maroc, c’est là une occasion pour s’arrêter sur les premiers résultats d’expérimentations relatifs à l’ouverture des prestations et services Anapec au profit des migrants.


politique

Plus de 150 migrants régularisés bénéficient des prestations et services d’intermédiation de l’ANAPEC, que ce soit en agence ou à distance afin d’améliorer leur insertion dans le marché du travail.C’est un axiome. En dépit de leur niveau d’instruction, les immigrants se heurtent le plus souvent à des obstacles d’intégration sur le marché du travail. Parmi les raisons qui les éloignent des opportunités de travail se trouvent le manque d’expérience et un bas niveau d’instruction.